Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :
Produits et services
Les articles
Offres
Châssis

Tout savoir sur le châssis PVC

De loin le plus répandu à l'heure actuelle, le châssis PVC a de nombreux atouts de son côté : peu onéreux, facile d'entretien et résistant à l'humidité. Quels sont les éléments pour faire le bon choix ?

châssis PVC

Avantages et inconvénients du châssis PVC

Le châssis PVC est apprécié pour son caractère économique puisqu'il est accessible à des prix très nettement inférieurs aux produits similaires : il est deux à trois fois moins cher qu'un châssis en bois ou en aluminium à taille équivalente. Un atout décisif pour les entreprises qui ont un budget serré ou qui souhaitent limiter leurs dépenses d'investissement. Le PVC est de fait le matériau de prédilection en Belgique comme dans le reste de l'Europe où il a conquis les 2/3 du marché.

Capable de supporter des conditions d'humidité extrêmes et de grandes sécheresses, le PVC est insensible à la corrosion ou à la décoloration même sur le très long terme. Par ailleurs, sa résistance aux chocs et aux basses températures est excellente.

Autre avantage : le châssis PVC est bien plus écologique qu'on ne le croit ! Il nécessite peu de ressources naturelles lors de sa conception, et ne rejette pas de composé toxique. De plus, il s'agit d'un matériau 100 % recyclable qui peut être broyé en fin de vie et réutilisé sous forme de gaines électriques, de tuyaux d'arrosage ou de bardages.

Son manque d'esthétisme est son seul point faible puisqu'il est souvent considéré comme un matériau moins noble que le bois ou l'aluminium. Par conséquent, son installation est parfois restreinte par certaines réglementations locales ou par des règles de copropriété.

 

Quels critères de sélection pour un châssis PVC ?

  • Le degré d'isolation

Face à la hausse du prix de l'énergie et à la multiplication des normes environnementales, la capacité d'isolation est devenue un élément déterminant dans le choix du châssis. Celle d'un modèle PVC se mesure surtout par le nombre de chambres et de joints d'étanchéité dont il est équipé (le plus élevé est le mieux), deux éléments qui vont impacter son coefficient de transmission thermique noté Uw (le plus faible est le mieux).

  • Les dimensions

Le châssis doit correspondre aux dimensions des ouvertures, qui sont standardisées dans les constructions récentes. Les grands modèles se font hélas rares dans le commerce car le PVC n'est pas assez rigide pour supporter des baies vitrées, à moins de posséder des renforcements métalliques.

  • La forme

Dans le cadre d'une construction neuve ou d'une extension de bâtiment, il est possible de choisir la forme du châssis : carré, rectangulaire, rond, ovale pour les modèles les plus courants. Ou encore cintré pour les fenêtres à anses de panier.

  • Les coloris

Longtemps mal considéré pour son aspect monotone, le châssis PVC est désormais disponible en divers coloris autres que le classique blanc opaque. Il existe même des produits de type « imitation bois » ou « look aluminium » favorisant son intégration dans des locaux boisés ou dans des décorations intérieures stylées.

 

L'installation et l'entretien du châssis PVC

La grande capacité d'adaptation d'un châssis PVC permet de le poser dans les locaux sans avoir à se lancer dans de gros travaux d'aménagement au préalable. Ce produit peut par exemple être installé directement sur l'ancien dormant d'une fenêtre en bois préexistante si celle-ci est bon état. Ce qui réduit d'autant les frais de réparation et de remplacement du revêtement lors d'une rénovation !

Le châssis PVC requiert très peu d'entretien après sa pose. Il n'est pas nécessaire de le repeindre, ou de le protéger contre les variations de température. Un simple nettoyage régulier suffit, à condition de ne pas employer de substances corrosives pouvant endommager la première couche de finition.

 . test


Commencez votre demande de devis en Châssis