Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :
Produits et services
Les articles
Offres
Chauffage

Fonctionnement des foyers et poêles à bois

 chauffage bois  

Utilisé depuis des millénaires, le bois est toujours compétitif comme matériau de chauffage. Plusieurs appareils peuvent accueillir sa combustion : foyers, inserts, poêles et chaudières (à l’honneur dans un prochain article).

 

Le bois est l’énergie renouvelable la plus utilisée dans les habitations. Sa combustion dégage du CO2, mais en quantité égale à celle absorbée par photosynthèse pendant la croissance de l’arbre. Le processus est donc neutre de ce point de vue (si les arbres coupés sont remplacés bien sûr). 

Mais en plus du CO2, le chauffage au bois dégage certaines particules fines et des polluants organiques, surtout si la combustion est incomplète.
Pour minimiser ce problème, les conditions sont :

  • un appareil à haut rendement énergétique, offrant une combustion de qualité
  • la qualité du bois : propre et sec
  • l’entretien du système de chauffage

Les différents chauffages au bois (à l’exception des chaudières) vous sont présentés ci-dessous.


Foyers ouverts : cheminées traditionnelles

La chaleur d’un foyer ouvert vient non seulement des flammes, mais aussi de l’air froid absorbé en bas du foyer. Celui-ci se réchauffe et remontant le long des parois extrêmement chaudes. Il peut ensuite être diffusé dans la pièce depuis le haut du foyer, ou grâce à des ouvertures latérales ou frontales.

L’efficacité et l’agrément d’un foyer ouvert dépendent de son tirage, c'est-à-dire sa faculté à aspirer l’air de la pièce et à évacuer les gaz issus de la combustion.

Le niveau de tirage dépend :

  • de la taille du conduit d’évacuation
  • des matériaux de la cheminée
  • de la qualité de la pose

foyer ouvert


Foyers fermés

Les foyers fermés ont pour seules ouvertures l’avaloir et les bouches d’aération placées en bas du caisson. Ce sont elles qui permettent à l’air froid d’être aspiré et réchauffé.

foyer fermé


Inserts

L’insert fonctionne de la même manière quel le foyer fermé. C’est sa structure qui diffère. L’insert est en fait un bloc de fonte ou d’acier, que l’on peut comparer à un gros four, et qui vient s’emboîter dans l’âtre d’une cheminée préexistante.

chauffage insert


Poêles

Un poêle à bois est équipé d’une arrivée d’air complémentaire ainsi que d’une deuxième chambre de combustion (chambre de postcombustion). L’air préchauffé qui arrive en partie haute, va permettre une deuxième combustion : celle des gaz de pyrolyse du bois. Cette postcombustion améliore le rendement du poêle.

poele bois

 

Commencez votre demande de devis en Chauffage