Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :
Produits et services
Les articles
Offres
Chauffage

Chaudières à condensation

Les chaudières à condensation permettent de limiter les déperditions thermiques en récupérant la chaleur contenue dans la vapeur d’eau émise lors de la combustion du gaz. Ces chaudières à haut rendement sont idéales pour alimenter en eau tiède ou chaude un diffuseur de chaleur basse température.

chaudière à condensation 

 

Principe de fonctionnement

Toute chaudière rejette CO2 et vapeur d’eau sous forme de fumée très chaude. La température élevée de ces fumées d’échappement constitue une perte thermique. Concrètement, une chaudière traditionnelle évacue purement et simplement les gaz issus de la combustion, sans  exploiter l’énergie thermique qu’ils contiennent, alors que leur température peut avoisiner les 300°C !

Une chaudière à condensation permet de limiter ces pertes thermiques.

En refroidissant, la vapeur d’eau va repasser à l’état liquide. Ce phénomène libère de l’énergie, appelée « chaleur latente de liquéfaction ». Une chaudière à condensation à précisément pour vocation de capter une partie de cette chaleur et de la réintroduire dans le circuit de chauffage, ce qui augmente son rendement énergétique.

Les chaudières à condensation incluent un « échangeur condenseur » qui sert précisément à capter ces gaz, les refroidir et récupérer l’énergie issue de la condensation à l’état liquide.

Preuve de l’efficacité de cette extraction de chaleur : après l’opération, la température des gaz d’échappement ne dépasse guère 80°C.

 

Rendement d’une chaudière à condensation

Il existe deux indicateurs de rendement pour une chaudière à condensation :

  • le PCI : pouvoir calorifique inférieur
  • le PCS : pouvoir calorifique supérieur

Le PCI est le plus souvent utilisé dans notre région de l’Europe, tandis que le PCS est préféré aux Etats-Unis par exemple.

Le rendement d’une chaudière est la mesure du ratio entre la chaleur finalement apportée à l’eau destinée au circuit de chauffage (sortie) et la chaleur émise par la combustion du gaz (entrée). Le rendement PCI n’inclut pas dans son calcul le potentiel énergétique que représente la chaleur latente de liquéfaction.

Or, dans les faits, l’énergie réelle fournie à la sortie d’une chaudière à condensation a bel et bien profitée de cet apport de chaleur supplémentaire. C’est la raison pour laquelle le rendement PCI dépasse fréquemment les 100%.

Le rendement PCI d’une chaudière à condensation est le plus souvent compris entre 100 % et 110 %.

Au contraire, le PCS inclut d’emblée cette source d’énergie thermique dans le calcul du rendement, qui est alors plutôt de 90 %.

  

 

A ne pas confondre : rendement et puissance

Le rendement exprime la quantité de chaleur dégagée par rapport à la quantité d’énergie fournie au système. Il permet notamment d’évaluer l’importance des déperditions thermiques.

La puissance s’exprime en watts (1 watt = 1 joule par seconde) et mesure la capacité de production de chaleur par unité de temps.

 

 

Pour quelle utilisation ?

Une chaleur à condensation peut être associée à des émetteurs haute-température (radiateurs traditionnels) mais aussi à des émetteurs basse température (planchers chauffants, radiateurs basse température, etc.).

Il est fortement conseillé d’associer une chaudière à condensation avec un appareil de chauffage basse température. La raison en est que plus le retour d’eau sera froid (entre 30°C et 55°C), meilleurs seront les gains thermiques supplémentaires offerts par le système à condensation.

Ces chaudières sont donc idéales pour maintenir en douceur la stabilité de la température d’un logement. Elles perdront une partie de leur intérêt s’il s’agit d’assurer des réchauffements rapides et de grande amplitude.

 

Acheter une chaudière à condensation : coût et primes

En fonction du dimensionnement de votre chaudière, du fabricant et du modèle, les prix peuvent largement varier. Nous vous conseillons vivement de profiter de votre visite sur notre site pour effectuer une demande de devis gratuits en chaudière à condensation. A titre d’ordre d’idée, de nombreux modèle coûtent entre 2.000 € et 5.000 € à l’achat. Le coût de la pose peut lui aussi varier, approximativement entre 500 € et 1.000 €.

En Wallonie, une prime verte de 450 € (montant de base) peut être obtenue pour l’installation d’une chaudière à condensation.

Pour la Région Bruxelles-Capitale, cette prime de base atteint 500 €.

Dans les deux cas, la prime est soumise à conditions, mais peut également bénéficier d’une majoration, notamment en fonction des revenus du demandeur.

Pour plus de détail à ce sujet, rendez vous sur le portail de l’Energie en Wallonie et sur le site de Bruxelles Environnement.


Commencez votre demande de devis en Chauffage