Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :
Produits et services
Les articles
Offres
Chauffage

Les chaudières: un chauffage performant et bon marché

Les chaudières, classiques ou de nouvelle génération (comme la chaudière à condensation), atteignent de hauts niveaux de performance pour des systèmes qui se révèlent relativement peu coûteux. Connaissez-vous les avantages et spécificités de ce mode de chauffage ?

 

Intérêt des chaudières

Les chaudières actuelles affichent des rendements de près de 90% et les chaudières à condensation atteignent ou dépassent même les 100%. Il est donc avantageux de remplacer une chaudière qui a plus de 15 ans dont le rendement est – au mieux – de 75% seulement.

 

Fonctionnement des chaudières

-          Les chaudières "classiques": elles "brûlent" du gaz, du mazout ou du bois pour chauffer l'eau qui circule dans les diffuseurs de chaleur (radiateurs, planchers, ventilo-convecteurs…).

-          Les chaudières à condensation: elles fonctionnent au gaz ou au mazout mais récupèrent et utilisent la vapeur d'eau produite par la combustion, consommant ainsi moins d'énergie.

-          Les chaudières "basse température": elles portent l'eau qui est injectée dans les radiateurs à 50°, au lieu de 90° pour une chaudière classique, économisant ainsi du combustible.

 

Critères de choix

-          Le coût: Les chaudières très performantes (à condensation ou à basse température) sont plus chères à l'achat mais vont générer à terme une économie importante sur la facture d'énergie.

-          Le combustible: En ville, les chaudières peuvent utiliser le réseau de gaz de ville. Ailleurs, elles devront disposer d'une citerne (gaz et mazout) ou d'un espace de stockage (bois ou pellets).

-          La place disponible: les chaudières "au sol" sont plus puissantes mais aussi plus volumineuses. Les chaudières murales, compactes et silencieuses, peuvent être placées dans une cuisine ou une salle de bain.

 

Le budget

Les chaudières à gaz constituent la solution la moins chère (à partir de 2.000 €) et les chaudières à bois l'option la plus coûteuse (jusqu'à 10.000) mais elles bénéficient d'aides publiques. Pour une chaudière à basse température, il faut compte de 10 à 20% supplémentaires et, pour une chaudière à condensation, de 15 à 30% de budget en plus.

Les systèmes permettant des économies d'énergie bénéficient de primes pour atténuer leur coût à l'achat.

-         Dans la Région de Bruxelles-Capitale, une chaudière à condensation recevra une aide de 1.500 € environ (pour une puissance de 40kW).

-         En Wallonie, une prime allant de 450 € à plus de 7.000 € (suivant la puissance) est accordée en cas de placement d'une chaudière à gaz naturel à condensation avec régulation thermique (150 kW).

 


Commencez votre demande de devis en Chauffage