Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :
Produits et services
Les articles
Offres
Isolation

L’avenir appartient aux matériaux superisolants

superisolant  

Certains matériaux superisolants, comme les isolants sous vide, sont déjà disponibles sur le marché. Grâce à des performances supérieures aux isolants traditionnels, ils sont efficaces même en fine couche. Le gain de place qui en résulte constitue un avantage déterminant pour la construction ou la rénovation de nombreux bâtiments.

Écologie et économie pointent parfois dans une direction commune. La réduction de la consommation d’énergie est l’une d’entre elles. Cet objectif fait de l’isolation un enjeu majeur dans le secteur du bâtiment.

Pour parvenir à l’excellence en matière d’isolation thermique, il n’y a bien souvent d’autre choix que de poser plus de matériau isolant. Parfois jusqu’à 40 cm dans certains bâtiments à hautes performances énergétiques.

Seulement, cette inflation de l’épaisseur des couches isolantes n’est pas sans poser quelques problèmes :

  • perte d’espace
  • installation plus difficile 
  • conséquences sur l’approche architecturale
  • multitudes de contraintes techniques complexes supplémentaires

Superisolants : isoler moins mais mieux

En exploitant la faible conductivité thermique de l’air (0,0025 W/mK), les chercheurs sont parvenus à créer des superisolants, dont les performances permettraient de limiter l’épaisseur nécessaire.

  • Matériaux nanostructurés (ou nanoporeux)

Fragmenter les espaces d’air en de multiples espaces plus petits à l’intérieur de l’isolant permet de réduire encore davantage la conductivité thermique de l’air. C’est le principe exploité par ces matériaux superisolants, dont les pores ne mesurent pas plus de quelques dizaines de nanomètres (10-9 m).
Ex : aérogel de silice.

  • Isolants sous vide

Dans ces panneaux isolants couramment appelés VIP (Vaccum Insulating Panels), l’air a cette fois été éliminé. Les pores restant sont occupés par du vide, stabilisé grâce à une enveloppe étanche.

Les performances thermiques de ces superisolants permettent d’utiliser 2 à 5 fois moins de volume de matière qu’avec un isolant traditionnel.

A cause de leur prix sensiblement plus élevé, les panneaux isolants sous vide ou nanostructurés sont pour le moment réservés à des situations où une trop grande épaisseur matériau isolant serait véritablement trop problématique. C’est souvent le cas quand la surface au sol disponible ne souffre aucun empiétement.

 

Commencez votre demande de devis en Isolation