Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :
Produits et services
Les articles
Offres
Isolation

Isoler un mur : de l'extérieur, de l'intérieur, ou dans les parties creuses ?

De nombreux paramètres entreront en ligne de compte dans le choix du matériau isolant pour protéger vos murs des déperditions de chaleur. Mais en premier lieu, il faudra décider comment vous souhaitez appliquer cette isolation. Par l’extérieur ?Par l’intérieur ? Ou en isolant les murs creux ? 

 isoler un mur extérieur

 

Isoler un mur extérieur

L'isolation de mur à l'extérieur est possible à partir du moment où vous êtes en présence d’un mur massif simple (à l’opposé d’une configuration mur intérieur, mur extérieur et mur creux). Vous réaliserez alors une isolation de la façade à l’aide de panneaux isolants immédiatement accrochés à celle-ci. Vous pourrez ensuite enduire le matériau isolant d’un crépi vous offrant un visuel adapté à vos attentes. Isoler un mur par l'extérieur limite les risques d'apparition de ponts thermiques. De même, comme l’isolation arrêtera les variations climatiques avant le mur, il y aura peu de différence de température entre la partie externe du mur et sa partie interne. De la sorte, vous réduisez considérablement les risques de fissuration.

Notons ici que certains blocs de construction possèdent déjà des propriétés isolantes ce qui évite la pose de panneaux supplémentaires. L’utilisation de béton cellulaire d’une épaisseur suffisante fait partie de ces techniques. Bien évidemment, la combinaison de l’utilisation de ces blocs de béton cellulaire et d’un enduit isolant permettra d’augmenter l’efficacité énergétique de votre maison.

Enfin, dans le cadre d’une rénovation par l’extérieur, vous pouvez opter pour la pose d’un revêtement de façade comme un bardage. Celui-ci se fera sur des lattis accrochés à la façade. Profitez-en pour ajouter des panneaux isolants entre ces lattis.

 

A savoir

L'isolation de mur à l'extérieur est la solution privilégiée si la maison est encore à construire. Cette technique est largement privilégiée dans les pays du Nord. Elle offre des performances thermiques extrêmement satisfaisantes et est idéale pour l’isolation totale d’une maison. Elle a l’inconvénient d’un coût relativement élevé, et surtout, elle est plus difficilement applicable dans le cas d’une habitation déjà existante.

 

 

L’isolation par l’intérieur

On se tournera vers l’isolation intérieure dans le cadre de travaux de rénovation durant lesquels on ne souhaite pas toucher aux façades. Dans les faits, il s’agit de la pose de lattes verticales en bois (ou en aluminium) contre les murs. Sur ces lattes, une couche isolante est appliquée. Il s’agit le plus souvent de panneaux isolants. Il est important, dans ce cadre de ne pas oublier la pose d’un pare-vapeur afin d’éviter au maximum les phénomènes de condensation dans les pièces. Ceux-ci pourraient en effet donner naissance à des plaques de moisissure et de pourriture.

Cette technique, intéressante, présente néanmoins quelques désavantages. En effet, cette isolation est sujette à un risque accru de ponts thermiques et les fluctuations de température des murs traités peuvent entraîner des fissures qui, à leur tour, exigeront de nouveaux travaux. En outre, en été, la chaleur est difficilement absorbable par les murs, ce qui augmente la sensation d’inconfort pour les occupants.

L’isolation des murs creux

Certaines maisons sont construites à l’aide de murs présentant un mur creux. Il s’agit, en fait, d’une construction où l’on trouve successivement le mur de façade, un espace creux et un mur intérieur. Le premier point à prendre en compte est que ce mur creux doit pouvoir évacuer l’eau qui y pénètre via la façade extérieure sous peine de voir toute forme d’isolation totalement inopérante.

Vient ensuite le choix entre un mur creux non ventilé donc complètement rempli de matériaux isolants et ventilé soit un mur qui présente encore un creux entre l’isolation et le mur extérieur. Dans le premier cas, il faudra utiliser un matériau résistant à l’humidité, mais l’on pourra utiliser plus d’isolation et donc améliorer les performances énergétiques de la maison traitée. On choisira le mur creux ventilé si le mur de façade est dans un matériau ou est recouvert d’un matériau particulièrement sensible aux variations de température, voire même non résistant au gel.

Dans un cas comme dans l’autre, l’étanchéité des murs est très importante pour éviter les phénomènes de condensation qui rendent l’isolation des murs parfaitement inefficaces. 

 

 


Commencez votre demande de devis en Isolation