Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :
Produits et services
Les articles
Offres
Isolation

Isolation du sol : aux pieds vous n’aurez plus froid !

En matière d’isolation, on pense assez naturellement au toit, aux murs, aux vitres et fenêtres, mais l’on a tendance à oublier le sol qui, pourtant, à cette mauvaise habitude de faire remonter le froid et vous empêche parfois de profiter pleinement de votre nid douillet. Que ce soit pour les planchers en bois, planchers chauffants… des solutions d’isolation du sol adaptées existent. Mais comment procéder ?

 isolation sol

Il n’y a pas une isolation au sol, mais des isolations au sol. En effet, il sera préférable de vous adapter à votre propre situation lorsque vous souhaitez entamer ce genre de travaux. La pièce à isoler peut se trouver au-dessus :

  • d’un local non chauffé,
  • d’un vide sanitaire
  • ou d’un espace plein.

Cette donnée modifiera fortement la valeur K du sol qui est celle à prendre en compte pour voir si l’isolation est inexistante ou tout simplement inefficace.

L’isolation du sol : l’embarras du choix

Il existe de nombreuses manières d’isoler son sol. La plus facile est sans doute d’utiliser des éléments de plancher qui comportent déjà une couche isolante dans leur partie inférieure. De la sorte, vous pouvez directement poser votre plancher sur la chape et ne vous inquiéter de rien d’autre.

Vous pouvez également envisager la pose de panneaux isolants. Ils présentent une belle valeur d’isolation, mais devront faire l’objet de travaux supplémentaires comme le coulage d’une chape nivelante sur lesdits panneaux. En outre, cette technique vous fait courir le risque de créer des ponts thermiques au niveau des angles, mais aussi des conduites, par exemple, de chauffage au sol.

Le mortier isolant permet d’éviter cet écueil puisque, liquide, il se placera naturellement dans tous les interstices laissés libres. On trouve du mortier isolant sous différentes formes telles que les granulés de polystyrène, le polyuréthane, le béton cellulaire ou le béton d’argex. Chacun de ces matériaux présente des valeurs d’isolation différentes, mais aussi des techniques de pose différentes et donc plus facilement adaptables à  une situation donnée.

Enfin, il existe désormais des mousses PU qui offrent un grand pouvoir d’isolation, mais qui ont comme inconvénient majeur que leur pose est réservée à des professionnels aguerris.

Quelques idées reçues…

Si l’isolation du sol ne connaît pas un grand succès actuellement, c’est parce qu’elle est victime de quelques idées reçues. Tordons-leur le cou immédiatement.

Le vide technique se trouvant sous votre maison ne sert pas de tampon thermique en cas de températures basses. Pire, il apparaît qu’une maison construire sur terre-plein est souvent moins froide au sol que celles ayant un vide technique. De même, le fait d’avoir ou non un chauffage au sol ne change rien à la nécessité d’isoler le sol. Un investissement qui permettra d’ailleurs de faire de belles économiques d’énergie.

Il est également préférable d’éviter de vouloir faire d’une pierre deux coups et de combiner isolation thermique et acoustique avec un seul matériau. En effet, les techniques utilisées sont à ce point antinomiques qu’il est difficile d’imaginer obtenir un résultat satisfaisant. De même, les sols des étages, par exemple dans un immeuble à appartement doivent eux aussi être isolés pour respecter la réglementation PEB (Performances Energétiques des bâtiments

L’isolation du sol n’est pas affaire d’amateur tant il faut faire attention au dysfonctionnement que pourrait entraîner un mauvais matériau, voire un mauvais placement. À ce titre, il est toujours préférable de faire appel à des professionnels pour se faire bien conseiller, voire pour faire réaliser les travaux et ainsi être garanti d’un résultat optimal.

 

 


Commencez votre demande de devis en Isolation