Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :
Produits et services
Les articles
Offres
Isolation

Isolation de la toiture: l’essentiel

Fondement essentiel du confort thermique dans votre logement, l’isolation de la toiture peut être exécutée de multiples manières. Aménagerez-vous les combles en-dessous ? S’agit-il d’un toit plat ou incliné ? D’autres travaux de rénovation du toit auront-ils lieu en même temps ? Autant de questions qui détermineront la méthode la plus adaptée. 

isolation toiture

Un petit tour au grenier

Si vous avez trop froid l’hiver alors que votre facture de chauffage est monstrueuse, il est fort probable que l’isolation de la toiture de votre logement ne remplisse pas bien son rôle. L’air chaud se dirigeant naturellement vers le haut, le toit concentre à lui tout seul entre 25 et 30 % des pertes de chaleur d’une habitation.

Pour en avoir le cœur net, placez-vous à l’intérieur des sous-pentes et observez l’aspect de votre isolation de toiture au-dessus de vous :

  • vous apercevez le revêtement extérieur (tuiles, ardoises…) : vous n’êtes tout simplement pas isolé
  • l’isolant est constitué d’une unique couche mince : cette méthode d’isolation remonte à une trentaine d’années et se révèle insuffisante aujourd’hui (utilisation de couches épaisses - 30 cm minimum - ou doubles)
  • l’isolant est abîmé (tassé, creusé par des nuisibles, marqué par l’humidité) : il ne remplit plus correctement son rôle, les pertes de chaleur sont forcément excessives

Cela peut être l’occasion de commander un DPE (diagnostic de performance énergétique), effectué par un professionnel, afin de connaitre précisément le niveau de déperdition thermique de votre habitation et de choisir la meilleure solution pour y remédier.

 

Différentes approches pour l’isolation de toiture 

  • Isolation de toiture par l’extérieur

De plus en plus, on privilégie la méthode du « sarking » pour isoler les toits par l’extérieur. Réservé aux toitures inclinées, le sarking consiste à poser des panneaux rigides isolants sur les chevrons.isolation sarking

Les matériaux isolants privilégiés pour ce type de travaux sont le verre cellulaire, la mousse synthétique ou la laine de roche. Il s’agit d’une installation à réaliser avec minutie et qui implique obligatoirement l’insertion d’une couche d’interposition (pare-vapeur).

Autres techniques d’isolation du toit par l’extérieur : panneaux sandwichs ou panneaux autoportants.

L’isolation par l’extérieur présente l’avantage de ne pas empiéter sur l’espace disponible sous la toiture (laissant ainsi les poutres apparentes), ce qui est appréciable si les combles doivent être aménagés et transformés en chambre ou en bureau par exemple. Par ailleurs, les combles sont parfois difficiles d’accès…

 

  • Isolation de toiture par l’intérieur (isolation des combles)

Si les combles sont utilisés comme pièce non habitée (type grenier, éventuellement aménagé), l’isolation pourra se faire de l’intérieur. Il s’agit d’une option plus basique, mais aussi moins chère.isolation combles

Combles utilisés : pose (souvent agrafage) de rouleaux ou plaques isolants le long de l’intérieur de la toiture. Notez que cette technique réduit légèrement l’espace disponible (épaisseur de l’isolant).

Combles perdus : soufflage de ouate de cellulose (isolant « en vrac » : flocons). Isolant écologique (recyclage de papier à 85 %) et efficace (tapissage uniforme du sol des combles). 

 

 DIY

Dans le cas où vous procédez vous-même à la pose de l’isolant à l’intérieur de la toiture, veillez à fixer solidement chaque panneau ou rouleau. La gravité accomplira sinon son œuvre au fil des années. Par ailleurs, gardez en tête que tous les interstices doivent être recouverts, sous peine de laisser un pont thermique (passage d’air) se créer, ce qui gâcherait une bonne partie de la nouvelle capacité isolante du toit. 

 

  • Toit plat

L’isolation de toiture plate représente un cas particulier. En fonction des techniques spécifiques utilisées on parlera de :

Toiture froide (isolation intérieur) : la couche de matériau isolant est directement au-dessus du plafond, sous la dalle de support en bois ou en béton. Déconseillé, forts risques de problèmes de condensation.

Toiture chaude : l’isolant est placé entre la dalle (en-dessous) et la membrane d’étanchéité (au-dessus). Solution recommandée.

Toiture inversée : il est possible de se contenter de poser l’isolant directement sur la membrane d’étanchéité. La couche isolant est dans ce cas directement sous la surface dure extérieure du toit, et se trouve exposée aux éventuels dégâts de la pluie, qui réduiraient son efficacité.

 

Prix et primes

L’isolation de toiture par l’intérieur est généralement la moins couteuse. Le procédé est moins complexe, à tel point qu’il est souvent possible d’effectuer la pose soi-même. Dans ce cas, le budget se résume surtout à l’achat des rouleaux ou des plaques de matériaux isolants. Comptez une douzaine d’euros pour un mètre carré de laine de verre de bonne qualité. La laine de verre est l’un des matériaux isolant les moins chers : ses prix vont de 3 € à 18 €/ m2, en fonction de son épaisseur, de sa densité et de son indice de résistance thermique. Ses performances en matière de résistance thermique sont cependant de très bon niveau.

De manière générale, n’hésitez pas à vous tourner vers des matériaux isolants haut de gamme. Recherchez l’excellence en matière de performance thermique : vous ressentirez  clairement la différence pendant la saison froide alors que l’augmentation relative du budget total sera marginale, surtout s’il s’agit de travaux d’ampleur (construction, remise en état, rénovation, etc.). A terme, il s’agit d’un choix économique rationnel, car vos dépenses de chauffage vont diminuer et le prix de revente du logement va s’apprécier.

L’isolation par l’extérieur, plus complexe, implique des travaux plus lourds. Par conséquent, elle coute plus cher en main d’œuvre. Ne comptez pas vous lancer dans des travaux de sarking pour moins de 50/60 € par m2. Tant que vous ne dépassez pas un maximum de 150 €/m2, vous pouvez bénéficier du crédit d’impôt de 15 % offert par l’Etat. Cette exonération passe à 25 % s’il s’agit d’un projet de travaux multiples de plus grande envergure. Plus d’informations sur le site du Ministère de l’Economie et des Finances. 

 


Commencez votre demande de devis en Isolation