Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :
Produits et services
Les articles
Offres
Panneaux solaires

Energie solaire en Belgique : quel potentiel ?

En matière d’énergie solaire, la Belgique n’est pas en reste. Chaque année, elle en reçoit presque 1 000 kWh par m². Ramené à l’échelle du pays entier, la Belgique pourrait totalement s’auto-approvisionner, car l’énergie dégagée par son ensoleillement peut couvrir jusqu’à 50 fois ses besoins énergétiques annuels.

Energie solaire

1000 KWH/m² d'énergie solaire, quelle équivalence ?

 

Avant de révéler le résultat de ce calcul  d’équivalence, voici une explication sur la mécanique de l’énergie solaire. Elle provient de la fusion nucléaire qui se déroule au cœur du soleil et se propage dans l’espace jusqu’à venir toucher notre terre sous forme de rayons. Mais l’énergie solaire n’est pas égale aux 4 coins de la planète. En effet, la puissance de rayonnement au sol est directement liée à la vie saisonnière du soleil, à nos conditions atmosphériques et climatiques (nuages), mais aussi à la latitude et à nos propres saisons. Ainsi, les pays comme l’Afrique bénéficient d’un ensoleillement plus puissant (2 500 kWh par m²) quand les pays nordiques reçoivent, eux, des quantités moindres d’énergie (600 kWh par m²).

L’approvisionnement en énergie solaire de la Belgique est donc plus que raisonnable, d’autant plus lorsque l’on sait que 1000 kWh par m² correspondent à 100l de pétrole ou 100 m³ de gaz. Pour parler encore plus concrètement, notez qu’un chauffe-eau fonctionnant à l’énergie solaire et équipé de moins de 5m² de capteurs peut couvrir plus de 50% des besoins en eau chaude d’une famille de 3 ou 4 individus.  Autre exemple, moins de 10m² de panneaux photovoltaïques peuvent couvrir en moyenne 40% des besoins en électricité d’un foyer.

 

Un point sur les différents types de rayonnement solaire

Si l’ensoleillement de la Belgique pourrait permettre de couvrir l’intégralité de ses besoins en énergie, au niveau mondial, l’énergie solaire potentiellement récupérable chaque année dépasserait plus de 10 000 fois la consommation actuelle de notre planète. Cela étant, il faut bien-sûr tenir compte de la localisation ou du type de rayonnement, car toute cette quantité ne peut être exploitée dans son intégralité.

Avec le rayonnement direct qui lui atteint notre sol sans perte de de puissance, 2 autres sortes d’irradiation solaire existent :

  • Les rayons réfléchis : il arrive que les rayons touchent une surface réfléchissante avant d’atteindre le ou leurs points de destination finale. C’est le cas pour l’eau ou la neige par exemple.
  • Les rayons diffus : le rayonnement se perd dans des obstacles comme des nuages ou des poussières qui le renvoient dans plusieurs directions.

On appelle rayonnement global, la somme de ces 3 types de rayons, directs, réfléchis et diffus. 

 


Commencez votre demande de devis en Panneaux solaires