Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :
Produits et services
Les articles
Offres
Pompe à chaleur

Les pompes à chaleur pompent-elles en dessous de 0°C ?

 

PAC temperature negative  

A des températures inférieures à 0°C, la matière continue de produire de la chaleur. Jusqu’à -10°C en moyenne, les pompes à chaleur aérothermiques peuvent continuer à exploiter cette chaleur naturelle avec un rendement satisfaisant. Les PAC géothermiques et aquathermiques puisent la chaleur sous le sol, là où la température est toujours positive.

 

Le principe d’une pompe à chaleur est de capter la chaleur d’un environnement naturel (air extérieur, eau de nappe phréatique ou terre du jardin) et de s’en servir pour faire fonctionner un appareil de chauffage (radiateur, diffuseur d’air, chauffage de piscine, etc.).

Mais une fois la température descendue à 0°C, voire en dessous, est-il encore possible de capter de la chaleur à l’extérieur ?

Les atomes continuent de bouger sous 0°C !

Ce que nous appelons « température » correspond en fait au degré d’agitation des atomes et molécules qui constituent la matière. Dans l’état actuel des connaissances de la science, on considère qu’il faut atteindre le zéro absolu (-273,15°C) pour que tout mouvement cesse au niveau atomique. Au dessus de cette température, il y a toujours un peu de chaleur produite.

On voit donc que la vie continue bien en-dessous de 0°C ! Une température de 0°C ne signifie nullement que toute chaleur a quitté la matière, même si à l’échelle de la sensibilité du corps humain, c’est bien peu.

Pompes à chaleur en hiver

En fait, le 0°C est une conception purement humaine qui ne désigne, à la base, rien d’autre que la température à laquelle l’eau passe à l’état solide dans certaines conditions fixes (pression, etc.).

L’air, lui, ne gèle pas à 0°C. Il est possible d’en tirer de la chaleur même lorsqu’il fait très froid dehors, comme le prouvent les pompes à chaleur aérothermiques.

Ces dernières peuvent continuer à fonctionner de manière rentable jusqu’à -10°C, voire -15°C pour certains modèles. Certes, leurs performances sont moins bonnes et un chauffage d’appoint peut être nécessaire (il est plus facile de capter de la chaleur lorsque celle-ci est abondante). Mais elles conservent un COP supérieur à 2 ce qui justifie de les maintenir en service.

Cette problématique concerne surtout les pompes à chaleur aérothermiques. Les modèles géothermiques et aquathermiques peuvent compter sur la température positive et stable toute l’année de l’eau et de la terre sous la surface, à l’abri des variations du climat.

 

Commencez votre demande de devis en Pompe à chaleur