Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :
Produits et services
Les articles
Offres
Portes

Obligation européenne de contrôler la provenance du bois

porte bois  

Des portes en bois, oui, mais en bois « légal ». Le Règlement sur le Bois de l’Union Européenne impose à tous les acteurs de la filière de s’assurer que le bois qu’ils commercialisent ne provient pas de récoltes illicites. En théorie, les entreprises ne veillant pas à l’interdiction de ces marchandises sont passibles de sanctions, décidées au niveau de chaque Etat.

 

Des portes en bois, oui, mais en bois « légal ». Le Règlement sur le Bois de l’Union Européenne impose à tous les acteurs de la filière de s’assurer que le bois qu’ils commercialisent ne provient pas de récoltes illicites. En théorie, les entreprises ne veillant pas à l’interdiction de ces marchandises sont passibles de sanctions, décidées au niveau de chaque Etat.

Désormais vous aurez l’assurance que les portes en bois que vous achetez proviennent de forêt exploitées de manière responsable et durable.

Le Règlement sur le Bois de l’Union Européenne (RBUE) vise à contrôler l’approvisionnement en bois dans les pays membres afin de lutter contre les récoltes illégales. Comment ? En imposant à tous les intermédiaires présents sur la chaine du bois de mettre en place un « système de diligence raisonné ».

En clair, c’est à chacun de faire le nécessaire pour assurer une traçabilité minimale. Il s’agit d’une obligation de moyen, mais aussi de résultat : le RBUE interdit tout simplement la commercialisation de bois récolté de manière illicite

Le contrôle de la bonne application de ce règlement est la responsabilité des Etats, qui doivent donc désigner des administrations compétentes et prévoir des sanctions en cas d’infraction.

Les Etats-Unis et l’Australie ont déjà voté des textes similaires.

Les portes en bois sont directement concernées par le RBUE, mais bien d’autres produits le sont, du papier au revêtement de sol.

Bois illicite

20 % du bois entrant dans l’Union Européenne a une origine illicite. Dans le monde, ce marché représente entre 30 et 100 milliards de dollars annuels.

Les trois plus grands bassins forestiers de planète concentrent le plus d’exploitations illégales, dirigées par des organisations criminelles :

  • Amazonie
  • Congo/Guinée
  • Borneo-Mekong

Certaines sont également actives en Russie et dans certains pays d’Europe de l’Est. L’essentiel de cette production illicite est absorbée par les marchés américains, chinois, japonais et européens.

 

Commencez votre demande de devis en Portes