Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :
Produits et services
Les articles
Offres
Traitement de l'humidité
diagnostic humidité  

Dégradation des façades extérieures, noircissement de la base des murs, écaillement de la peinture… Ces symptômes sont généralement ceux d’un problème d’humidité, mais de quelle nature exactement ? Puiseurs phénomènes liés à l’humidité cohabitent parfois, raison pour laquelle le diagnostic humidité est une étape aussi cruciale que délicate.

 

Une habitation en proie à un problème d’humidité peut être victime à la fois de phénomènes de condensation excessive, d’infiltrations de toit et/ou de remontées capillaires (humidité ascensionnelle). La première étape du diagnostic humidité est naturellement l’examen des dégâts visibles et autres symptômes de surface.

Examen des pièces à problème

A l’œil nu, un professionnel peut déterminer les causes possibles d’un type de dégât lié à l’humidité. Le problème, c’est que ces causes sont le plus souvent multiples.

Pour affiner son analyse, il peut faire appel à deux moyens supplémentaires.

  • Instruments de mesure directe de l’humidité 

Le prestataire va procéder à plusieurs mesures pour déterminer le taux d’humidité dans les murs et le sol. Il utilisera pour cela un hygromètre ou un psycomètre, appareils permettant de connaitre également le degré de saturation d’humidité de l’air.

  • Analyses d’échantillon

Lorsque l’opération est possible, un échantillon du mur ou de la partie de maçonnerie dégradée est prélevé afin de procéder à des analyses complémentaires, soit dans un centre d’analyse, soit grâce à un laboratoire portatif amené par le professionnel du traitement de l’humidité.
L’échantillon sera tout d’abord broyé dans le but de connaitre son pourcentage de contenance en eau. La prise en compte du poids et de la pression, ainsi que l’utilisation d’un nanomètre permettront d’affiner le résultat.
La présence de sels dans les murs peut également être étudiée. L’information peut se révéler utile en toute fin de traitement, si l’on veut procéder à l’assèchement des murs après la neutralisation des causes.

Diagnostic de l’humidité : une approche globale

L’examen ne se limite pas aux zones directement touchées. Pour se donner le maximum de chances de trouver avec certitude la ou les causes réelles du problème d’humidité, le spécialiste doit s’intéresser à l’ensemble de l’habitation :

  • environnement du bâtiment
  • architecture, choix des matériaux de construction 
  • état des façades et maçonneries extérieures : traces d’éventuelles interventions antérieures, traces de sels minéraux, autres dégradations, etc. 
  • état de la toiture : brèches, tuiles déplacées ou manquantes, etc. 
  • situation à l’intérieur : fonctionnement de la ventilation, degré de condensation, humidité des caves

Dans de nombreux cas, un phénomène d’humidité ascensionnelle intervient, seul ou combiné avec d’autres problèmes. Dans ce cas, une intervention fréquente parmi toutes celles possibles est le forage de petits trous à intervalles réguliers à la base des murs touchés. Y sera injecté un matériau étanche permettant de créer une barrière aux remontées capillaires.

 

Commencez votre demande de devis en Traitement de l'humidité