Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :
Produits et services
Les articles
Offres
Traitement de l'humidité
humidite_sante   

De nombreuses études démontrent les relations entre l’humidité du domicile et les effets toxiques, irritatifs et infectieux : allergies, toux, asthme, rhinites, bronchites, irritations, maux de têtes… Un logement humide peut rapidement nuire à la santé des sujets sensibles ! Ses troubles sont souvent déclenchés ou aggravés par un taux d’humidité trop élevé ou trop faible. 

 

Voici quelques conseils pour lutter contre l’humidité et anticiper les risques.

Limiter l’humidité : bien ventiler et isoler son habitation

Une mauvaise aération du logement, une isolation insuffisante (des toitures et menuiseries) ou excessive (des portes et fenêtres) sont sources d’humidité, ce qui est potentiellement dangereux pour votre santé.

A votre niveau, il est possible d’agir contre l’humidité dans votre logement : été comme hiver, vous devez éviter un confinement de l’air ambiant en renouvelant quotidiennement l’air de chaque pièce, en particulier la cuisine, les chambres et salles de bains qui génèrent beaucoup de vapeur d’eau. Ainsi, vous limitez la prolifération de bactéries et acariens, moisissures et autres champignons. Les problèmes d’infiltrations d’eau (fissures, joints défectueux, porosité des matériaux) et de chaleur sont les ingrédients propices à leur développement. Quand cela est suffisant, vous pouvez simplement nettoyer les petites surfaces touchées par de la moisissure, avec un chiffon et de l’eau savonneuse. Pensez à bien aérer après lavage et séparez-vous des objets moisis.

Un bon taux d’humidité

En Belgique, un bon taux d'humidité se situe entre 40% et 70%. En dessous de 40%, l’air est beaucoup trop sec. Conséquences : vos muqueuses sont asséchées et la poussière est plus importante. Au-delà de 70%, les acariens et les moisissures présentes dans les tissus au sol (moquettes) et la literie se développent, de même que les allergies. Les problèmes articulaires (arthrose, rhumatismes etc.) sont aussi très fréquents.

Le diagnostic professionnel

Bien que  vous puissiez vous-même mesurer  le taux d’humidité dans votre habitation (à l’aide d’un hygromètre ou d’un testeur d’humidité,  rien ne remplace le diagnostic professionnel !

Bien distinguer les problèmes d’isolation, des remontées capillaires, des infiltrations, ou d’une condensation ou d’un dégât des eaux, n’est pas si évident. Les sources comme les traitements contre l’humidité sont variés. Pour les identifier et mettre en place un traitement adapté, faites réaliser un diagnostic par un professionnel compétent.

Pour faire un bon diagnostic, un professionnel mesure le taux d’humidité de vos murs, sols, caves, toitures, façades et particulièrement des zones concernés, à l’aide d’un testeur d’humidité. Il contrôle aussi votre système de ventilation et peut parfois prélever un échantillon sur un matériau.

Sachez qu’un professionnel ne peut pas vous proposer d’emblée une solution avant d’avoir pu faire un diagnostic !

Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez consulter notre guide sur l’humidité et faire gratuitement une demande de devis via notre formulaire Traitement de l'Humidité.

Commencez votre demande de devis en Traitement de l'humidité
Donnez votre avis sur cette actualité