Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :
Produits et services
Les articles
Offres
Traitement de l'humidité

Humidité ascensionnelle de nombreux dégâts

On l’appelle aussi remontée capillaire. L’humidité ascensionnelle est souvent cause de salpêtre et, sans traitement approprié, peut entraîner des malfaçons importantes dans le bâtiment attaqué. Quels sont les signes distinctifs de ce phénomène ? Quelles actions un professionnel peut-il entreprendre pour vous en débarrasser ?

 humidité ascensionnelle

Si votre maison a moins de 10 ans, il est préférable de déterminer l’origine du problème pour, le cas échéant, faire jouer la responsabilité décennale de l’architecte et/ou de l’ingénieur. Le traitement  pourra ainsi se faire sans grever considérablement vos économies.

Humidité ascensionnelle : un problème, plusieurs causes

Notons avant tout que l’humidité ascensionnelle est malheureusement un phénomène répandu. Les causes de l’humidité ascensionnelle ne sont pas toujours faciles à déterminer. On peut citer :

  • la construction du bâtiment à un endroit naturellement humide ou connaissant des phases d’humidité importantes
  • essentiellement pour les bâtiments anciens, l’absence de protection contre l’humidité lors de la construction de la maison.

Dans les nouveaux bâtiments, des travaux bien effectués (avec par exemple un film étanche sous la dalle de construction) éviteront de rencontrer ce type de problème, de même que la chasse aux ponts thermiques et une bonne isolation.

Attention à ces symptômes

Rien n’arrive jamais par hasard dans une maison. Si l’un des symptômes suivants apparaît, il est préférable de faire appel à un spécialiste pour déterminer si vous êtes dans une zone particulièrement sensible à l’humidité et repérer un éventuel problème de remontée capillaire.

  • Vous avez un ressenti d’humidité et des odeurs de moisissure altèrent votre confort.
  • Vous voyez clairement des traces d’humidité sur les murs.
  • Papier peint et plafonnage se détachent des murs.
  • La peinture fait des bulles.
  • Des traces blanchâtres apparaissent à travers la peinture.
  • Les plinthes gondolent ou se détachent.

Quelles conséquences ?

Outre le caractère peu esthétique des traces d’humidité ascensionnelle, ce type de problème peut également fragiliser le maçonnage des murs et réduire les performances énergétiques du matériau isolant utilisé. D’un point de vue sanitaire, la prolifération de spores aura un impact sur les voies respiratoires des occupants de la maison. Cela est d’autant plus marqué chez les jeunes enfants qui risquent alors de développer des maladies comme l’asthme.

Un traitement en deux étapes

Pour correctement lutter contre l’humidité ascensionnelle dans une maison, il convient de travailler en deux étapes.

1°) Il est impossible de ‘glisser’ un film isolant sous la maison. Injectez alors un produit hydrofuge dans la maçonnerie afin d’arrêter les remontées humides.

2°) Ôtez les parties abîmées de plafonnage, de papier peint ou de peinture avant d’appliquer une sous-couche hydrofuge qui évitera toute nouvelle apparition de l’humidité et des sels hygroscopiques sur le mur. 

 

 

Votre santé en dépend…

L’humidité ascensionnelle ne doit pas retenir votre attention uniquement pour des raisons esthétiques ou de stabilité du bâtiment. Elle a également des conséquences sur la santé.

La première n’est pas mesurable, mais il apparaît que les personnes vivant dans une atmosphère humide, souvent accompagnée d’odeurs de moisissure, souffrent d’un déficit de bien-être. Il est vrai que la situation atteint drastiquement le confort de l’habitation dans son ensemble.

Mais l’humidité ascensionnelle a également des conséquences importantes sur la santé des habitants de la maison. On parlera ainsi de rhinites s’accompagnant d’écoulements nasaux et de toux chroniques, mais aussi d’asthme. Enfin, on estime que la prolifération de champignons dans l’air peut entraîner des phénomènes d’arthrose chez les personnes les plus sensibles. 

 

 

 


Commencez votre demande de devis en Traitement de l'humidité