Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :
Produits et services
Les articles
Offres
Ventilation

Ventilation : pour un air sain en continu !

Les systèmes de ventilation sont répartis en deux grandes catégories : la ventilation simple flux et la ventilation double flux. On distingue également ventilation mécanique contrôlée de ventilation naturelle.

C’est pourquoi les systèmes de ventilation pour maison en Belgique sont répartis en quatre types :

- Type A : ventilation naturelle
- Type B : Ventilation mécanique contrôlée (VMC) à simple flux (entrée d’air)
- Type C : Ventilation mécanique contrôlée (VMC) à simple flux (extraction)
- Type D : VMC double flux

Confort, économies d’énergie, qualité de l’air : découvrez les avantages de la ventilation dans votre maison !

Pour assurer le renouvellement de l’air dans des maisons de mieux en mieux isolées de l’extérieur, une ventilation de qualité est incontournable. Quels systèmes existent ? Comment choisir le bon ?

ventilation maison


Pourquoi ventiler sa maison ?

Les matériaux et les techniques d’isolation thermique des habitations sont de plus en plus performantes. Cette efficacité redoutable produit un effet pervers : elle limite le renouvellement naturel de l’air.

Or, un air insuffisamment renouvelé occasionne des problèmes en termes d’humidité. La seule activité humaine produit quotidiennement plusieurs litres d’eau (une douzaine environ pour une famille de 4 personnes) : cuisine, douche et bain, transpiration, etc. Cet air vicié favorise grandement la prolifération des bactéries.
Trop d’humidité, c’est aussi plus de risques de condensation et donc de dégradation de vos maçonneries.

Par ailleurs, l’isolation contribue à garder captives de nombreuses substances nocives à l’intérieur de l’habitation. A tel point que l’air intérieur est aujourd’hui généralement plus pollué que l’air extérieur. De nombreux composant volatils issus des matériaux de construction et des objets nous environnants (tapis, papiers peints) font partie de ce que nous respirons chez nous à chaque instant : lacrylnitril, dioxines, formaldéhyde, solvants, PCP, radon, etc.

Sans oublier le CO2 de la respiration humaine et animale : l’air expiré en contient 100 fois plus que l’air frais !

Sans penser aux conséquences les plus graves comme le cancer, un air malsain et mal renouvelé peut provoquer ou aggraver un certain nombre de problèmes de santé : irritations ORL, maux de tête, allergies, asthme, maladies cardio-vasculaire, etc.

Pour toutes ces raisons, il est important de s'assurer que son habitation est correctement ventilée.


Les différents types de ventilation

Les systèmes de ventilation sont généralement divisés en 4 familles de technologie en fonction de deux paramètres :

  • arrivée d’air naturelle ou automatisée
  • extraction d’air naturelle ou automatisée


Système A

Ventilation naturelle (arrivée et extraction d’air naturelles)

Aucun ventilateur mécanique n’intervient dans ce système. L’air entre naturellement en passant par des ouvertures placées dans le montant des fenêtres, dans les murs, ou dans la toiture.
Les interstices sous les portes ou des grilles dans les murs intérieurs de la maison permettent à cet air frais de passer de pièce en pièce. Des passages très étroits (1 cm) permettent cet échange d’air.
L’air est ensuite extrait par simple tirage thermique, au travers de conduits vers le toit.

La ventilation naturelle a deux inconvénients majeurs :

  • les déperditions thermiques causées par les ouvertures sur l’extérieur
  • les nuisances sonores de l’extérieur, plus perceptibles


Système B

Arrivée d’air mécanique, extraction naturelle

Ce système est mentionné mais ne sera pas développé car il n’est quasiment pas utilisé dans les maisons.


Système C

VMC simple flux (arrivée d’air naturelle, extraction mécanique)

Ce système de VMC (ventilation mécanique contrôlée) est généralement composé d’une centrale de ventilation (sous le toit) et de grilles d’aération dans les murs et les châssis des fenêtres.

Les grilles assurent l’arrivée naturelle d’air frais depuis l’extérieur. L’unité de ventilation mécanique (alimentée en courant continu si possible, pour moins de consommation électrique) est reliée à la cuisine, aux pièces d’eau, etc. par des conduits en métal qui lui permettent d’en évacuer l’air.

Afin de limiter les dépenses énergétiques, le débit de l’unité de ventilation centralisée peut être réglé à différents niveaux de puissance, manuellement (éventuellement à distance grâce à une télécommande) ou automatiquement. Dans ce dernier cas, des sondes sont installées dans les différentes pièces pour mesure le taux d’humidité, de CO2, la température, etc.


Système D

VMC double flux (arrivée d’air et extraction mécaniques)

Dans ce type de ventilation, l’arrivée d’air est également assurée par un ventilateur et non plus par de simples ouvertures sur l’extérieur.

Les ventilations de système D offrent un confort d’utilisation extrêmement poussé car l’ensemble des flux est réglable à l’avance et en temps réel. Arrivée et évacuation d’air sont donc tout le temps équilibrées au mieux.

Notez pour finir que les ventilations de type D intègrent souvent un récupérateur de chaleur. L’air vicié extrait des pièces y croise l’air frais arrivant du dehors. Le premier transfère sa chaleur au second, ce qui permet des économies énergétiques sensibles.


Choisir son système de ventilation

Le choix de votre système de ventilation dépend :

  • de la pollution de votre région
  • de votre budget
  • du type de projet : rénovation ou construction

La VMC simple flux (système C) est moins onéreuse et plus simple à installer dans une maison en rénovation. Elle offre un bon niveau de confort si la qualité de l’air environnant n’est pas trop dégradée.

La VMC double flux (système D) nécessite des travaux plus conséquents et convient donc davantage à une maison en construction. Plus chère, elle offre un niveau de confort thermique et acoustique incomparable tout en permettant des économies d’énergies.

 

Commencez votre demande de devis en Ventilation