isolation fibre bois  

L’isolation en fibre de bois est une solution efficace pour garantir la performance thermique des habitations, au niveau des toitures, cloisons, façades ou sols. Jouissant d’une inertie thermique élevée et d’un impact environnemental faible, ce matériau n’est cependant pas le plus adapté si les risques de feu sont importants.

 

Les fibres de bois sont aujourd’hui utilisées comme matériau isolant, sous forme de panneaux rigides ou souples. Ils offrent un niveau de conductivité thermique (valeur lambda) situé dans la moyenne des autres produits proposés sur le marché : de 0,038 à 0,056 selon les types de panneaux (rigides ou souples).


Panneaux rigides

Les panneaux rigides sont obtenus en chauffant simplement les fibres avec de la vapeur. Sous l’effet de la température élevée, les fibres vont s’agglutiner grâce à leur résine naturelle.

Les panneaux rigides en fibres de bois servent pour l’isolation :

  • des toitures plates
  • des sols secs
  • des façades (par l’extérieur, sous enduit)

Les panneaux rigides existent dans une variante bitumeuse (ou latex) qui joue le rôle de sous-toiture ou de pare-pluie pour la couverture extérieure des toits, sous le bardage ou sous les tuiles.


Panneaux souples et semi-rigides

On fabrique les panneaux souples en ajoutant aux fibres un liant (le polyoléfine) et du sulfate d’ammonium.

Les panneaux souples en fibres de bois servent aussi bien à l’isolation des toitures et combles qu’à celle des cloisons.


Caractéristiques des isolants en fibres de bois

Les deux principaux avantages des panneaux isolants en fibres de bois sont :

  • une inertie thermique élevée
  • un impact environnemental faible : matériau biodégradable dont la production consomme peu d’énergie

En revanche, la fibre de bois propose un niveau de réaction médiocre face au feu (classification Euroclasse : E).

En outre, ces panneaux sont relativement coûteux : de 10 à 12 euros pas mètre carré de 8 cm d’épaisseur. Les épaisseurs disponibles dans le commerce vont de 4 cm à 24 cm.